Sélectionner une page

Pour l’obtention d’un crédit à la consommation, le passage par les banques n’est pas du tout obligatoire. Il existe d’autres alternatives au prêt bancaire afin de financer un projet personnel ou professionnel. Mais quelles sont ces alternatives et sont-elles intéressantes ?

Crédit à la consommation

Le P2P

Quand nous parlons d’un crédit sans passer par la banque, dans la majorité des cas, nous pensons au P2P. Le P2P (peer-to-peer lending) ou PAP (prêt entre particuliers) en français est similaire au prêt bancaire. Les conditions sont fixées par le particulier prêteur et le montant du prêt est limité. C’est donc un crédit dans le but de financer un projet strictement personnel.

Le principe de P2P est simple : fixer les conditions du prêt tels le taux, la durée et le montant. Ensuite, les 2 entités discutent des conditions de remboursement (périodicité). Enfin, la mise à disposition des fonds par le prêteur se fait après un accord avec l’emprunteur.

Le PAP est alors un accord gagnant-gagnant entre le prêteur et l’emprunteur. Effectivement, le prêteur profite d’une épargne rémunérée à un taux d’intérêt largement supérieur à celui proposé par une banque. Pour ce qui est de l’emprunteur, il n’est pas soumis aux conditions contraignantes imposées par une banque.

Ce type de crédit convient également aux personnes ayant un revenu limité et celles en situation d’interdit bancaire.

Crédit à la consommation

Le crowdlending

Les prêts entre particuliers peuvent aussi être réalisés grâce à des plateformes agréées. Ces dernières mettent en relation les emprunteurs et les prêteurs (comme les particuliers avec des fonds ou des investisseurs).

Le principe est similaire à celui du P2P, avec les plateformes comme intermédiaires et tiers de confiance. Les différences : l’emprunteur soumet sa demande à un large public et les prêteurs sont rémunérés avec les versements d’intérêts.
Ces plateformes sont appelées « plateformes de crowdlending ».

L’avantage du crowdlending est que les échanges sont totalement sécurisés et transparents.

Le financement participatif ou crowdfunding

Le concept de crowfunding ne s’éloigne pas du crowdlending. En effet, l’emprunteur présente une demande de financement à un large public (les prêteurs potentiels). Mais la nuance est que les prêteurs ne perçoivent aucune rémunération, n’obtiennent aucun remboursement. Il s’agit donc ici d’un don et non d’un investissement.

Le microcrédit

C’est une alternative qui convient bien aux personnes avec un revenu insuffisant pour emprunter à la banque. Parmi ces personnes, nous pouvons citer les étudiants, les demandeurs d’emploi et les personnes âgées.

Le montant qui peut être emprunté avec le microcrédit est faible. C’est pour cela que le recours à ce dernier est intéressant en vue de démarrer une petite entreprise. Il est également possible d’acquérir des biens et services afin d’améliorer la situation de l’emprunteur avec le microcrédit.

Le prêt personnel en ligne

Il s’agit ici d’un prêt auprès des organismes de crédit spécialisés qui se fait en ligne. Il existe actuellement plusieurs sites comme le site du Pret911.com qui offrent des prêts sans que l’emprunteur ne se déplace. Alors, de l’envoi du dossier de prêt au dépôt de la somme demandée, tout se fait en ligne.

Les principaux avantages de ces sites sont la facilité et la rapidité des démarches de crédit. De plus, ils intègrent un simulateur de crédit gratuit dans leurs sites.

Ainsi, les emprunteurs peuvent effectuer préalablement une simulation de crédit en précisant leurs besoins et leurs capacités de remboursement. Les résultats obtenus indiquent ensuite le nombre de périodicités et le montant à payer par périodicité.

Néanmoins, un nouveau phénomène de bourse est en expansion pour certaines entreprises, surtout dans le domaine du high-tech.