Sélectionner une page

L’effondrement de deux immeubles à Marseille a mis le maire, Jean-Claude Gaudin dans une situation délicate. Les habitants de Noailles, tout comme ses opposants l’ont mis en cause. Face à cela il a tenté de se défendre. Dimanche dernier, il a enfin reconnu ne pas avoir assez fait. Toutefois, il n’a en aucun cas annoncé sa démission.

Gaudin

Gaudin garde le silence

Suite à l’effondrement des immeubles, Jean-Claude Gaudin s’était rendu sur place. Ses propos avaient choqué les personnes présentes. Il n’y avait que deux blessés, et il avait déjà parlé de bilan meurtrier.

Après, le maire ne s’est plus montré. Ses adjoints ont répondu aux critiques à sa place. Son long silence inhabituel a attisé la curiosité de tout le monde. Ainsi, lors de la conférence de presse qui a eu lieu jeudi, on lui a posé la question concernant la rumeur sur sa démission. Il a donné une réponse pour se défendre.

Mea culpa du maire de Marseille

Jeudi dernier, lors d’une conférence de presse, Jean-Claude Gaudin a tenté de se défendre. Mais ce dimanche, il a fait son mea culpa. Il a reconnu que la mairie n’a pas vraiment tout donné pour supprimer l’habitat insalubre. On a comptabilisé 8 morts après l’effondrement des deux immeubles.

Selon l’élu, l’insalubrité est difficile à éradiquer car on ne laisse pas le choix à la mairie. On note pourtant qu’il exerce son métier depuis 22 ans. Il a aussi ajouté qu’il fallait fournir beaucoup d’efforts à ce sujet.  

Jean-Claude Gaudin a également assuré que le service communal d’hygiène et de santé allait être renforcé. En effet, la presse l’a interrogé sur la note de l’Agence régionale de la santé. Cette note était liée à la sous-évaluation des dysfonctionnements dans les immeubles. Elle concernait aussi la minimisation de l’impact de ces anomalies sur la santé des habitants par les agents.

Gaudin a donc reconnu toutes les failles de la mairie par rapport à l’habitat insalubre. Dès qu’ils seront alertés au sujet des immeubles délabrés, des arrêtés de péril auront lieu.

conférence

Aussi, durant la conférence de presse, l’élu a démenti la rumeur sur sa démission. Il a avoué qu’il n’a pas toujours bien fait, mais il reste encore au pouvoir.

Il a expliqué son absence durant la marche blanche

Jean-Claude Gaudin n’était pas présent lors de la marche blanche de samedi. L’événement avait pour but de rendre hommage aux 8 victimes de l’effondrement des immeubles. Selon le maire, sa présence aurait peut-être pu créer des tensions. Il a donc préféré ne pas y participer.

Les familles tout comme les proches des victimes ont organisé cette manifestation. Elle a rassemblé, selon la police, près de 8 000 personnes. La gestion du maire de Marseille a été remise en cause tout au long de la semaine. Les critiques à son propos n’ont cessé d’augmenter, alors que cet élu est aux manettes de la ville depuis plusieurs années.

enquête

La police judiciaire a maintenant pour tâche d’enquêter sur les vraies raisons de la catastrophe. Elle doit également déterminer les éventuelles responsabilités. Cet effondrement de deux immeubles causant la mort de 8 personnes sera étudié de près. D’autant plus qu’il y a encore de nombreux logements indignes dans la ville de Marseille.